• Nous avons pu voir déjà deux éléments prépondérants qui rentrent dans l 'élaboration de mes musiques électros: les multi pads et les styles.

    Enfin, last but not least, les sonorités sont vraiment l'élément fondamental de mes compos.

    J'ai toujours attaché de l'importance aux sons en général, surtout les sonorités aériennes, typées nappes et pad qui ont, à mon sens, ce pouvoir de vous transporter dans un autre univers...c'est vraiment cette sensation là!

    Aussi, lorsque j'ai fait l'acquisition de mon tyros 4, j'ai d'emblée pu constater qu'il était richement doté de base et ça été pour moi une excellente et agréable surprise. Ouf, les pads étaient vraiment variés et de bonne qualité, même si certains échantillons retenaient plus mon attention que d'autres...

    J'avoue que les "bell pads" (nappes de types "cloches" synthés) me fatiguent un peu, bien que je les ai utilisés pour ma dernière compo en duo avec un ami sur Kronos, et qui pour le coup m'ont été utilement agréables!

    J'aime énormément les sons "évolutifs" c'est a dire qui répondent à des changements sur le temps de la note...plaquez un accord et laisser le son agir, évoluer...par un jeu de filtres/LFO etc etc...c'est le pied...

    Autant être honnête: le Tyros ne possède pas tellement de sonorités ce type , enfin...pas immédiatement...oui , car il y a la possibilité de jouer avec l’éditeur de son (voice set) - Cette possibilité d'édition bien que limitée, si on compare avec un clavier de type synthétiseur ou workstation, reste néanmoins suffisamment fournie en possibilités pour réussir à obtenir des sonorités tout a fait intéressantes et variées.

    De plus, le Tyros permet jusqu'à réunir 3 sonorités (R1,2 et 3) simultanément, sans compter une 4ème voice "left", indépendante toutefois, mais qui peut jouer néanmoins un rôle actif et complémentaire aux 3 autres voix assemblées.

    Ajouter à cela la possibilité d"appliquer des filtres différents, une brillance et des harmonics plus ou moins prononcés, des effets indépendants sur chacune des voix, et vous pouvez après un peu de recherche et de travail obtenir des pads superbes, qui sonnent pros!

    A titre personnel, il est aussi exact de dire que j'utilise des UVN en sus des voices déjà existantes du tyros.

    Qu'est ce qu'une voix UVN?

    Il s'agit tout simplement d'une voix provenant d'un échantillon (sample) qu'on aura importé d'un instrument ou d'une source sonore externes au clavier, et qui sera lisible par le tyros, U.V.N. étant le nom de l'extension du format compatible (pour tyros 3, 4 et 5) et T.V.N. pour les tyros précédents (1 et 2)

    Et c'est là que tout devient magique et transfigure votre "banal" clavier en véritable "bête de course": plus de limite ou presque ( la mémoire)!

    Si votre tyros est doté d'une mémoire flash (Flash memory ), vous êtes en mesure via un protocole spécifique de bénéficier de voix additionnelles rapidement dès l'ouverture de votre tyros (pas de latence, ni de temps de chargements)!

    Là encore, des dizaines d'heures de recherche sur la toile m'ont permis d'obtenir quelques dizaines de voices U.V.N., de qualité assez différente, d'utilité pas toujours évidentes au premier abord, mais disponible gratuitement là encore.

    C'est donc là le "secret" de la réussite entre des compositions traditionnelles réalisées via les voices embarquées et des compositions faites avec des éléments externes (ici des samples) qui vont véritablement  donner à votre clavier une couleur sonore différente!

    Je vous invite à aller consulter le blog F.T.S. au sein duquel sont compilées des dizaines de voices UVN qu'il vous suffira de charger sur vos emplacements "memory flash" disponibles ( 128 pour la flash mémoire 1024 M.O.).

    ICI

    De même que les nappes font partie intégrante de mes compos, les synthés et sons synthés sont également à l'honneur.

    N'hésitez pas à actionner la molette de modulation, à coté de la molette de pitch bend: vous seriez surpris du nombre de sons qui permettent d'être totalement méconnaissable rien que pas cette action!!

    On n'y pense pas toujours, mais ayez en tête ce petit réflexe: il y a de quoi là encore effectuer simplement et en temps réel une modification musicale sur une même mélodie et apporter des variations bienvenues! essayez c'est magique et gratifiant!

    Les effets internes du tyros 4 appelés D.S.P. sont nombreux et de qualité professionnelle: reverb, chorus, flanger, phaser, delay, effet de vocoder... et j'en passe!!

    Prenez une sonorité en Right 1: Allez sur la panneau de contrôle du tyros : passez en revue les différents type d'effets.

     

    Commencez à placer vos curseurs à 127 au maximum afin d'"exagérer" l'effet, puis modulez selon votre gout en affinant.

    Voici un exemple vidéo de l'usage des filtres en temps réel:(source you tube keyboard player channel):

     

     

     Comme vous pouvez le constater, le joueur agit directement sur les filtres internes par les potards virtuels du tyros ("cut off" et "brillance") pour "altérer" le son: le résultat est bluffant, non?

     

    Autre exemple: source tyros4 music channel, chaine de mon ami Manu:

     

     

    L’édition des sons:

    Comme dit précédemment, le Tyros reste avant toute chose un arrangeur et pas un synthé. En cela, il propose des possibilités d'édition de bonne facture, MAIS qui ne parviendront pas à rivaliser avec celles d'un synthétiseur, dont c'est la fonction première.

    Toutefois, la fonction "voice set" permet déjà de modifier pas mal de paramètres et, à condition d'être passionné et patient, on peut tout à fait sortir d'un banal son, une sonorité beaucoup plus flatteuse et qui sonnera plus "pro", une fois encore.

     

    exemples sonores: (à venir)

     

    Bref: pas de secret, ni de méthodologie particulière, mais des essais, beaucoup d'essais, souvent infructueux...ça fait partie du jeu.

    On fait bouger ses curseurs d'abord à 127 exagérément, puis on affine de plus en plus, pour trouver le meilleur équilibre entre le sustain, le release, la brillance, l'attaque, les effets appliqués qui affecteront plus ou moins chacun des critères précédemment cités en fonction de vos valeurs retenues. etc etc...

    Seule votre oreille et ce que vous souhaitez obtenir pourront vous guider dans vos choix de réglages!

    Quelques conseils supplémentaires:

    N'oubliez jamais d’enregistrer votre travail, le plus facile étant les mémoires de registrations ( vous en avez 8).

    Créez vous une registration vierge, toujours, quand vous débutez un travail nouveau (cliquez pour télécharger):

     

    registration vierge

     

    Cela vous permettra de démarrer sur une base saine: un multi pad vierge, un style vierge et une banque de registration vierge.

    C'est la base pour effectuer un travail de qualité!

    Et surtout:  AMUSEZ VOUS!  Cela doit rester du plaisir et du fun, et pas une corvée!

    Mysterio.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dans la première partie dédiée à l'élaboration de mes musiques électros,  je vous ai parlé des multi pads, éléments musicaux indispensables à mon sens pour compléter de façon satisfaisante les styles que j'utilise pour ce type de musique.

    Les styles:

    Là encore, à l'instar des multi pads, le tyros 4 dispose d'une famille de style dédiée aux musiques électroniques, dont quelques uns sont de très bonne facture, je dois le reconnaitre. Néanmoins, à l'utilisation, on en a fait vite le tour, et le besoin de se procurer de nouveaux styles s'est fait sentir très rapidement.

    Mes nombreuses recherches m'ont permis de glaner de véritables pépites du genre! Je ne saurais jamais assez remercier toutes ces personnes qui ont œuvré et fabriqué des styles de qualité, mis à disposition de tous, gratuitement!!

    La plupart des styles électros ont une fâcheuse tendance à sembler identiques pour une oreille non avisée.

    De plus, la mauvaise presse et l'impression que cette musique est "facile" et "sans intérêt" jugée comme telle par beaucoup de musiciens (les fameux anti "boom boom") ne m'ont jamais arrêté. Au contraire!

    J'ai même mis encore plus d'énergie et de volonté à tenter d'imposer (en douceur, biensur) mon style de prédilection à l'ensemble d'une communauté souvent réfractaire pour les motifs sus cités, afin de démontrer que ce genre musical pouvait revêtir des aspects insoupçonnés et même leur plaire!

    Lorsque je compose, je pars toujours d'une page blanche, mais mes inspirations sont quand même bien présentes: la "Old school", c'est à dire l’électro typé années 90 et la trance.

    J'estime ces deux courants suffisamment riches pour permettre de s'épanouir totalement dans l'art de composer avec une énorme liberté - C'est d'ailleurs ce point qui m'a immédiatement séduit!

    la sélection d'un style va orienter quelque peu la compo - quelques accords plaqués suffisent à donner rapidement un thème mélodique.

    Je privilégie les sons "doux", c'est à dire les nappes/pads avec beaucoup d'effets appliqués (la panoplie du tyros en la matière est prodigieuse entre les chorus, flangers, phasers, reverb, delay etc etc...) - et quelques leads synthés, que j’associe souvent avec des sonorités que je qualifie de  soutien (synthé strings/pads) car elles permettent de "soutenir" les notes joués avec un son "bref et sec" qui nécessiterait un niveau technique de jeu que je ne possède pas, pour obtenir des séquences mélodiques satisfaisantes.

    Le tyros permet par le biais de son séquenceur 16 pistes de disposer d'un mode SONG, qui n'est autre qu'un enregistrement midi: dés lors, avec ces 16 pistes, vous pouvez enregistrer 8 pistes, mutables, dont sont généralement composés les styles.

    il vous reste ensuite 4 pistes disponibles pour vos multi pads , et 4 autres pistes encore  pour vos sons: R1,2 et 3 et LEFT.

    Chacune des parties du style est entièrement programmable et éditable via la fonction d’édition accessible en une touche: application d'effets, volumes, panoramiques, revoicage! seule votre imagination peut vous limiter, mais jamais la machine, ou si peu...

    A l’instar d'une recette de cuisine, je change mes ingrédients: je fais toujours plusieurs dizaines d'essais que je pense préalablement à mettre en mémoire de registration: on ne sait jamais!! puis j'écoute, je compare. j'affine mes effets, mes sonorités et vois quel est le meilleur compromis.

    C'est l'étape que je préfère quasiment. parfois, on obtient facilement des résultats avec des styles importés d’excellente qualité, parfois, c'est plus compliqué et il faut s'armer de patience pour trouver le bon son, le bon arpège...

    Je vous laisse une compilation de quelques uns des meilleurs styles électros dédiés: (vous pouvez evidemment retrouvés le reste sur le blog F.T.SICI )

     

    Télécharger « dance styles.rar »

     

    Les multi pads et les styles ayant été les deux premiers éléments de mes compos, nous allons voir le dernier, et non des moindre: les sonorités.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Lorsque j'ai pris possession de mon tyros 4, il y a presque 3 ans déjà (le temps passe vite!), J'ai toujours eu en filigrane la volonté farouche de le faire sonner comme un synthé de type Motif XF , Korg Kronos ou autre pointures, de types synthés/workstations.

    Le chemin n'a pas été simple: le tyros a été conçu autour de plusieurs arcs musicaux, certes, mais on sent que la volonté des ingénieurs a été de le placer dans une catégorie "classique-bal musette", propice à satisfaire une clientèle surtout âgée et friande de  types musicaux plus traditionnels.

    Mais comme je ne démords jamais d'une idée ( je suis un incorrigible têtu surtout dans ma passion), j'ai tout mis en œuvre pour tenter de limiter mes frustrations...

    Les multi pads sont mes (vos) amis!

    les multi pads, quézaco?

    Ce sont de petits extraits sonores, phrases musicales, boucles rythmiques, bruitages, arpèges livrés en user dans vos tyros qu'on peut déclencher facilement (il y en a 4) et de manière synchronisée, avec le jeu  d'un style. Et croyez le, c'est une source d'embellissement qui va rendre des compos moyennes en compos plus "pros", et ce très facilement.

    Il y en a un petit paquet, regroupés par familles, avec en nombre conséquent ce qui caractérise le T4, c'est à dire des voix de chœurs à foison style "shoo bee doo" etc ! et force est d'admettre que ça sonne sacrément bien!

    Cependant pour ce qui m’intéressait, l’électro, peu de multi pads d'usine dédiés...bien trop peu...

    Aussi mes recherches innombrables m'ont amenées à trouver gratuitement (et ce n'est rien de le préciser) à en récolter beaucoup, et de qualité pro, ce que je n'aurais jamais osé espérer, grâce à la générosité et à l'altruisme de certaines personnes qui n'hésitent pas à partager leur travail de manière désintéressée!!

    J'ai pu rassembler des dizaines de multi pads dédiés, avec des sonorités qui permettent ni plus ni moins de transfigurer un clavier "musette" en véritable synthé moderne!  arpeggios trance/dance, lignes de basses, nappes pulsantes, loops de batterie, SFX DJ etc etc...tout y est, facilement utilisable en plus et je le rappelle synchronisables avec vos styles adaptés.!

    Vous en rêviez? les voici compilés: dance, trance, dub, electro...

     

    MULTI PADS DANCE ELECTRO TRANCE

     

    Je mettrais prochainement quelques échantillons sonores pour que vous puissiez entendre ce que cela donne.

    Les multi pads sont donc un élément prépondérant dans élaboration de mes compos typées electro- Mais un autre élément va devoir se greffer également - Les styles!

     

     

     

     

    Lire la suite...


    6 commentaires
  •  

     

    Quand on joue d'un clavier, la première chose qui nous intéresse, ce sont les sons!

    C'est un critère subjectif, chacun ayant des désidérata , une sensibilité et des orientations musicales différents.

    Aussi, un clavier ne peut pas être fondamentalement attrape tout. Au mieux, il va regrouper les familles d'instruments acoustiques ou synthés connus et le plus souvent utilisés pour composer.

    Au final, on se rend compte qu'on a tendance à toujours revenir sur les mêmes sonorités, parcequ'on trouve qu'elles "sonnent" bien.

    Sur le tyros, ces catégories sont bien représentées: il y a les "classiques" pianos acoustiques et électriques avec leur variantes (fender, wurlitzer, Dx et j'en passe), les guitares acoustiques ou électriques, les basses, les sections des cuivres (sax etc), les instruments à vent (flutes, hautbois), les synthés (leads), les nappes (ou pads) les drums (percussions, batteries...), les orgues, les cordes (violons et ensembles), les voix humaines (les "choirs") et quelques effets spéciaux (bruitages divers).

    Lorsque j'ai essayé le tyros , en magasin, pour la première fois , il avait la chance d'être bien amplifié, via un système performant d'enceintes actives de type monitoring (des enceintes yamaha HS 80 pour les citer, que j'ai achetées!) et ça été la claque! quelque soit les sons choisis, une impression réelle de qualité et de puissance se dégageait.

    J'avoue que l'acoustique d'une pièce joue beaucoup, ainsi que le système d'amplification...un appareil ramené chez soit peut décevoir...et ça été un peu le cas...les premiers temps du moins.

     

    Une fois installé dans mon humble demeure, passé la période d'euphorie où tout est parfait, commence ensuite celle moins plaisante, pendant laquelle les doutes commencent à poindre!

    Ma première impression à froid a été: mais ça manque de patate, de présence, de puissance! Comme si certains sons étaient comme étouffés, bas de volume en dépit de curseurs mis quasi à fond (ce qu'il faut éviter).

    Heureusement certaines sonorités me redonnaient la satisfaction que j'avais en mémoire...

    Je précise que le tyros était branché via son système d'amplification de type TRS- MS 04 composé de deux satellites et d'un caisson de basse qui permet de gérer le volume général:

    Les sons- généralités-impressions-réglages

     

     Sans être transcendant, le son distillé est de bonne facture et fait son boulot pour une petite pièce. Mais si on veut véritablement du son plus "pro", il faudra  passer par des enceintes "actives" ou "passives", avec ou sans ampli...chacun trouvera sa recette.

    Il ne faut pas oublier que disposer de beaucoup de puissance ne signifie pas forcément avoir systématiquement un son à "briser les fenêtres"! Au contraire,  cela permettra de jouir d'une réserve de bon son, sans avoir à trop pousser son matériel!

    Une chose qu'il faut vraiment savoir, c'est qu'un tyros de base possède des réglages d'usine politiquement corrects, destinés là encore à faire l'unanimité. Mais il n'y a rien d’irréversible! le tyros possède des possibilités de réglages pointus, puisqu'il dispose d'équalizers internes de bonnes facture. Ouf!!

    Grâce à de l'aide, j'ai donc pu avoir un exemple de réglage optimisé pour obtenir un son plus pêchu. Le tyros est ainsi donc "libéré"...mais tout n'est pas rose pour autant.

    Sans rentrer dans la polémique SOFTWARE -HARDWARE, chacun ayant des qualités et des défaut largement discutés en d'autres lieux, Il faut  avoir à l'idée que nos claviers "harware" ont un défaut inhérent à leur conception: leur mémoire interne (rom ou ram) n'est pas extensible. Pire: la place réservée au stockage des samples est souvent "ridicule", si on la compare à celle que peuvent afficher les software (VST, DAW) actuels.

    Là où un soft pourra disposer de plusieurs gigas destinés à une forme d'onde (wave) de piano par exemple, le tyros, en comparaison, en consacrera des dizaines de fois moins!

    Or, plus le sample(échantillon) bénéficie d'une mémoire importante, plus la qualité perçue, les nuances, les harmoniques liées seront fidèlement restituées.

    Là encore, la possibilité d'édition que comporte le tyros (fonction voice set) permet de palier, en partie, à ces petits inconvénients et de "tricher".

     

     


    9 commentaires
  • Le tyros est un clavier de type arrangeur typé workstation et possède une qualité sonore générale très impressionnante. Il permet à lui seul d'avoir entre les mains un véritable studio d'enregistrement en allant de la composition, au mixage et pour finir, l'enregistrement sous format .wav en qualité H.D.

    J'avoue avoir longtemps lorgné vers le motif XF, véritable workstation-synthé dont les capacités d'édition sonore, la qualité ressenties des samples et des styles utilisés me plaisaient. Enfin, la possibilité de customiser ses voices et mieux d'en importer de nouvelles grâce au système de mémoire" flash", sans temps de chargement, ont tôt fait de me séduire définitivement.

    Au moment de l’achat, j'ai donc en toute logique préféré l'option "clavier arrangeur", plus facile et convivial à utiliser surement pour un joueur débutant.

    Et je ne le regrette absolument pas!

    Comme j'aime à le dire, c'est du plaisir à chaque allumage et quand bien même il ne serait pas exempt de défauts (j'y reviendrais plus tard), il n'en demeure pas moins un engin puissant et bourré de surprises, si tenté qu'on mette "les mains dans le cambouis".

    Je tâcherai au cours des posts à venir de vous faire profiter modestement de mon expérience acquise au fur et à mesure de mes mes lectures et autres fréquentations de blogs et forums spécialisés...

    A très bientôt.

    Mysterio.

     

     


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires